Les hôtes: Maire de Düsseldorf Thomas Geisel (à gauche) et Christian Prudhomme, Directeur du Tour de France
Les hôtes: Maire de Düsseldorf Thomas Geisel (à gauche) et Christian Prudhomme, Directeur du Tour de France

Les hôtes

Un honneur et un plaisir

30 ans après le départ donné au Tour en 1987 dans la ville de Berlin, encore divisée à l’époque, la plus grande épreuve cycliste au monde prendra à nouveau le départ en Allemagne. Et pour cela, les organisateurs du Tour de France n’auraient pu choisir meilleur site que Düsseldorf.

Düsseldorf est une ville passionnée de sport. Il n’y a guère d’autre métropole allemande dans laquelle autant de personnes pratiquent un sport. Et en 2017, les regards du monde du sport seront braqués sur Düsseldorf: car en plus du Grand Départ, le Championnat d’Europe de Triathlon et le Championnat du monde de tennis de table se disputeront également à Düsseldorf !

Düsseldorf est la ville du vélo. Au quotidien, de plus en plus d’habitants y adoptent le vélo comme leur moyen de transport préféré. En tant que municipalité, nous faisons tout ce qui est en notre pouvoir pour vous offrir une infrastructure attrayante. Et les participants du Tour de France qui disputeront l’épreuve du contre-la-montre sur les rives du Rhin et prendront le départ de la deuxième étape sentiront eux aussi combien la pratique du vélo est attrayante à Düsseldorf.

Düsseldorf est une ville très ouverte et accueillante. Son aéroport ouvre au monde la porte sur le Land de Rhénanie du Nord-Westphalie, le plus peuplé d’Allemagne. Nos foireexpositions accueillent chaque année plusieurs millions de visiteurs. Et des millions d’autres fréquentent année après année nos grandes manifestations traditionnelles, telles que le défilé des chars de carnaval, le lundi des roses (Rosenmontag), la Journée du Japon ou la Fête de la France.

Düsseldorf est une métropole économique qui remporte un vif succès. On y trouve les industries les plus variées, depuis l’usine traditionnelle de fabrication de tubes jusqu’aux start-ups les plus innovantes. Düsseldorf est aussi la principale capitale allemande de la mode. Et notre Königsallee est la plus belle – et sans doute la plus originale – des artères commerçantes d’Allemagne.

Düsseldorf est une ville d’art et de culture. Robert Schumann et Felix Mendelssohn Bartholdy y ont mûri leurs oeuvres; actuellement, ce sont les Toten Hosen qui font parler d’eux. Notre célèbre Académie des Beaux-Arts symbolise tout autant l’École de peinture de Düsseldorf du XIXème siècle que le Groupe Zero, Beuys et Becher. Nous vous accueillerons avec grand plaisir dans les musées et les établissements culturels de notre ville !

Düsseldorf est une ville francophile. Citons ici le fils le plus éminent de Düsseldorf, le poète Heinrich Heine (ou Henri Heine) réputé dans le monde entier et qui passa la plus grande partie de sa vie à Paris ; Napoléon fut aussi chaleureusement accueilli en notre ville. Et plus de 3 000 concitoyens et concitoyennes français, ainsi que 257 entreprises françaises, contribuent à l’incomparable joie de vivre et au savoir-vivre de Düsseldorf, auxquels notre ville doit son surnom de "Petit Paris".

Düsseldorf se réjouit de ce Grand Départ. Le centre médiatique de Düsseldorf ouvrira ses portes dès le 28 juin 2017. Du 29 juin au 2 juillet, notre ville sera entièrement placée sous le signe du sport cycliste.

Dès à présent, nous sentons l’enthousiasme grandir. La première « Course cycliste pour tous » de Düsseldorf, qui a eu lieu il y a un mois, a attiré près de 4 000 participants qui ont déjà pu tester le trajet de la deuxième étape. La physionomie de la ville ne cesse d’évoluer : bientôt un « Café Vélo » viendra orner notre Place du marché, lieu historique s´il en est et les autobus et les trains de la Rheinbahn rendront visible aux yeux de tous le logo du Grand Départ aux quatre coins de notre ville.

Le 23 mars de l’année prochaine, lorsque le compte à rebours "100 jours avant le Tour" sera lancé, toute la ville se parera pour le Tour de ses plus beaux atours.

Je me réjouis tout particulièrement que tellement d’artistes et de créateurs du monde culturel veuillent s´associer et participer au Grand Départ Düsseldorf 2017. En particulier l’artiste photographe de Düsseldorf Andreas Gursky célèbre dans le monde entier, qui a mis à notre disposition une photo sur le thème « Tour de France» et qui participera à l’exposition photo à l’occasion du départ du Tour. Et les pionniers de la musique électronique, le légendaire groupe "Kraftwerk" originaire de Düsseldorf, seront présents eux-aussi au rendez-vous à l’occasion du Grand Départ.

Je tiens à adresser ici mes chaleureux remerciements à tous les partenaires et soutiens issus du monde de l’économie, de la culture et de la société de la ville.

Réjouissez-vous du Grand Départ du Tour de France 2017 ! Réjouissez-vous de découvrir la ville de Düsseldorf.

Thomas Geisel, Maire de Düsseldorf

 

Trente ans après !

Le Tour aime se tourner vers son histoire car il a vocation à se projeter vers l'avenir. C'était déjà son inspiration en 1987, lorsqu'il avait souhaité envoyer un signal, une invitation à l'est de l'Europe, en prenant le départ au pied du mur de Berlin. Ce coup d'?il dans le rétroviseur nous conduit à nous pencher sur trente ans de cyclisme et en particulier sur l'évolution des coureurs allemands, qui avaient jusque-là essentiellement vibré aux victoires d'étapes de Rudi Altig et de Dietrich Thurau. Les plus grands honneurs du Tour de France, le public allemand les a vécus dans la décennie suivante avant de connaître de cruelles désillusions et de bouder l'épreuve dans son ensemble.

Dans leur sévérité, les Allemands ont aussi montré à travers ces épisodes leur lucidité. Ils ont en quelque sorte réagi en baromètre des maux de notre sport qui a, depuis, vu émerger une nouvelle génération de champions. Parmi eux, André Greipel, Tony Martin, Marcel Kittel et John Degenkolb ont conquis des titres et reconquis les c?urs. Ils ont livré le message de l'espoir et de la confiance qui a notamment permis le retour de la chaîne de télévision publique ARD décidée à porter un regard neuf sur un cyclisme en mutation.

C'est à cette idée, à cette vision qu'a voulu s'associer Düsseldorf, dont les habitants n'ont jamais cessé d'enfourcher leurs vélos. Installée sur les deux rives du Rhin, la capitale de Rhénanie-du­Nord-Westphalie était désignée pour accueillir le retour de la Grande Boucle en Allemagne. Son maire Thomas Geisel, a cru en ce destin : par sa détermination, il a lui aussi mis fin à une longue attente...

Christian Prudhomme, Directeur du Tour de France